Déambulations contées dans les ruelles de la vieille ville à suivre d’essor en étape sous les ailes d’Adèle R.

Cette femme vient de la profondeur de l’air, suivez-la dans son mystérieux parcours. Ses paroles du fond des temps et de l’instant, ses gestes intrigants et drôles vous envoleront du sud au nord et en travers du monde… jusqu’à peut-être vous sentir un oiseau migrateur… par Nini Rhode (compagnie Tout Samba’L, théâtre de rue & clown de bitume, depuis 1987).


À tire d'ailes (envol en cours)

Vieille ville de Forcalquier

du mercredi 6 au lundi 18 juillet 2011 sur rendez-vous entre 18 h et 22 h (horaires, jours et lieu de départ affichés à l’office du tourisme, sous le porche du 5 rue Passère & place du Palais)

Adèle R.

Participation libre conseillée : 3/5 ou 8 euros

Réservation : diffusion@toutsambal.fr, par téléphone au 06 77 07 02 41
ou à l'Office du tourisme de Forcalquier au 04 92 75 10 02


Nota bene : le jeudi 7 juillet à 22 h vous retrouverez ou découvrirez quelques clichés de « méfaits en fête » de Tout Samba'L & de leurs complices pendant la projection commentée de : « Les places publiques de Forcalquier ». Cérémonies et fêtes diverses investissent nos places depuis des générations...

Esplanade Marius Debout dans la vieille ville (entrée libre et gratuite)

Organisation : Alpes de lumière


Organisation : cie Tout Samba'L


Participez aux premiers retours migratoires du personnage principal et à la création du prochain spectacle de la cie Tout Samba'L À tire d’ailes tout en découvrant les méandres ou hauteurs de la vieille ville de Forcalquier... avec quelques invités surprises, qui sait ?

Quelques réflexions jetées sur le papier par Nini Rhode pour la prochaine résidence d'À tire d’ailes au Jardin d'Alice en Gironde :

À tire d'aile sera un spectacle, mais c'est déjà une aventure, une rencontre humaine et artistique.

Et je désire accompagner cette imprégnation avec le lieu et le patrimoine par une rencontre sensible avec les habitants.

Dans une époque où les migrations de toutes sortes font parties de nos vies, mais où elles sont vécues souvent douloureusement avec déchirement et/ou méfiance, je désire travailler sur le « terrain d'atterrissage » pour sentir au plus près comment un processus d'échange dans le vecteur de l'art peut ou ne peut pas symboliquement désamorcer ces peurs ancestrales.

Je ne veux pas « être parachutée » quelque part pour y travailler mais comme un oiseau migrateur, passer et revenir, non pas d'année en année mais selon le climat humain pour mettre en œuvre un projet en va et vient entre les habitants et moi/nous, et pourquoi pas tisser des liens entre les habitants eux-mêmes.

Je souhaite aussi me nourrir artistiquement du concret du lieu et partager avec les autochtones mes dépaysements de vagabonde au sens propre comme au figuré. Creuser ensemble le sens de la parole d'Adèle R. : « l'homme du XXIe siècle sera un oiseau » et partager des motifs d'envolée par le conte.

En parlant de mon projet de personnage, j'ai remarqué que toutes et tous avaient une histoire d'oiseau, personnelle ou coutumière à me raconter. Alors j'ai pensé recueillir ces histoires auprès des anciens comme des jeunes, les transcrire ou les enregistrer, les retravailler visuellement ou sonorement avec des plasticiens ou des sculpteurs sonores pour les donner à entendre ou à lire en installation dans les arbres, sur les fils ou les murs : là où nichent les oiseaux (à suivre)...

A tire d'ailes


http://www.toutsambal.fr

Consultez "À tire d'ailes" dans la catégorie "spectacles"

Téléchargez le dossier d'écriture du spectacle

Fiche 2011 -> À tire d'ailes <-